La théorie des couleurs est à la fois une science et un art. Elle tente d’expliquer la manière dont nous percevons les couleurs, comment les différentes couleurs se mélangent entre elles, les messages subliminaux (souvent culturels) qu’elles communiquent, ainsi que les méthodes connues pour répliquer une couleur donnée.

Via unsplash

Pourquoi, en tant qu’entrepreneur, devriez-vous vous y intéresser ? Un petit peu de rouge par-ci par-là ne suffit-il pas ? Après tout, ça a bien marché pour Coca-Cola, non ?

La théorie des couleurs vous aidera à construire votre marque, ce qui vous aidera ensuite à augmenter vos ventes. Voyons voir comment ça marche.

Comprendre les couleurs

Les consommateurs décident en 90 secondes s’ils aiment ou non un produit. 90 % de cette décision est basée uniquement sur la couleur.

C’est une histoire de perception. Nos yeux voient quelque chose (le ciel, par exemple) et envoient des données à notre cerveau qui nous dit à son tour quelles couleurs nous voyons (bleu). Les objets reflètent la lumière selon différentes combinaisons de longueurs d’onde. Notre cerveau capte ces longueurs d’onde et nous appelons ce phénomène, la couleur.

Lorsque vous vous promenez dans l’allée des boissons non alcoolisées d’un supermarché à la recherche d’un pack de 6 canettes de Coca, à quoi faites-vous attention alors que vous passez en revue les milliers de produits présents devant vous ? Vous cherchez le logo de la marque ou un rouge plutôt familier ? Les consommateurs décident en 90 secondes s’ils aiment ou non un produit. 90 % de cette décision est basée uniquement sur la couleur. Vous comprenez pourquoi les couleurs que vous choisissez pour votre marque sont très importantes.

RVB: la synthèse additive

rgb
Synthèse additive. Si, comme moi, vous avez du mal à imaginer comment on obtient du jaune en mélangeant du rouge et du vert, regardez vidéo.

Nous percevons les couleurs en tant qu’ondes de lumière. Mélanger la lumière (soit, la synthèse additive) permet de créer des couleurs en mélangeant des ondes de lumière rouge, verte et bleue à différent degré d’intensité. Plus vous ajoutez de lumière, plus la couleur est claire. En mélangeant les trois couleurs, on obtient la lumière blanche pure.

La télévision, les écrans et les projecteurs utilisent ces trois couleurs (RVB) comme couleurs primaires et les mélangent ensuite pour obtenir toutes les autres couleurs.

En quoi ça vous concerne?

Admettons que votre marque est vraiment unique et que vous avez choisi du jaune vif pour votre logo. Si vous publiez votre logo sur Facebook, Twitter ou sur votre site internet et que vous n’avez pas pris la peine d’utiliser le bon procédé de couleurs, votre logo paraîtra jaunâtre sur les écrans de tous vos contacts. C’est pourquoi, lorsque vous destinez vos design à un environnement digital, il est essentiel d’encoder vos couleurs en RVB et non pas en CMJN.

CMJN: la synthèse soustractive

Toutes les couleurs destinées à un environnement papier (panneaux, emballages, etc.) sont créées selon la méthode soustractive de la lumière. C’est un procédé avec lequel nous sommes généralement plus familiers parce que c’est la méthode que nous avons apprise étant enfants. Ici, le terme « synthèse soustractive » signifie simplement que vous réduisez la lumière du papier au fur et à mesure que vous y ajoutez de la couleur.

cmyk color
La synthèse soustractive consiste à mélanger des couleurs comme on l’apprend à l’école. Cette vidéo décrit très bien le processus.

Traditionnellement, les couleurs primaires utilisées en synthèse soustractive sont le rouge, le jaune et le bleu, c’est-à-dire les couleurs que les peintres mélangent pour obtenir toutes les autres teintes du spectre. Avec le développement de l’imprimerie, ces couleurs ont été remplacées par le cyan, le magenta, le jaune et le noir (CMJN). Cette combinaison permet aux imprimeurs de produire une plus grande gamme de variations colorimétriques sur les supports papier.

En quoi ça vous concerne?

Vous avez décidé de créer une brochure en couleur pour votre entreprise. Puisque vous vous apprêtez à investir de l’argent dans votre stratégie marketing (le papier c’est pas donné !) vous vous attendez à ce que le rendu couleurs soit impeccable.

Les imprimeurs utilisent la méthode soustractive pour reproduire les couleurs avec justesse. Si vous donnez des codes couleurs RVB à votre imprimeur, non seulement le rendu ne sera pas à la hauteur de vos espérances, mais vous pouvez vous attendre à payer deux fois le prix puisque vous serez contraint de tout imprimer à nouveau.

Le cercle chromatique

Je ne sais pas vous, mais moi, quand j’étais enfant, la seule chose que j’adorais en ce qui concerne la rentrée des classes c’était acheter une nouvelle boîte de 64 crayons de couleur toute neuve. Les possibilités semblaient infinies. Jusqu’au jour où, inévitablement, je perdais le crayon noir…

Comprendre le cercle chromatique et l’harmonie des couleurs (ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et ce que les couleurs expriment) est tout simplement aussi réjouissant que de se voir donner une nouvelle boîte de crayons. Non, vraiment.

Être capable de comprendre la terminologie et les procédés qui accompagnent ce cercle vous aidera à prendre les bonnes décisions pour discuter de ce que vous avez en tête avec votre graphiste et peut-être même avec votre « génie » Apple.

Les bases

Le premier cercle chromatique fut créé par Sir Isaac Newton en 1966, bien avant votre première année de maternelle. Les artistes et les designers s’en servent aujourd’hui encore pour développer des palettes de couleurs harmonieuses.

Le cercle chromatique est constitué de trois couleurs primaires (le rouge, le jaune et le bleu), de trois couleurs secondaires (c’est-à-dire des couleurs créées à partir des trois couleurs primaires : le vert, le orange et le violet) et de six couleurs tertiaires (c’est-à-dire les couleurs créées en mélangeant les couleurs primaires et secondaires, par exemple, bleu et vert ou rouge et violet).

Il suffit ensuite de tracer une ligne au centre du cercle pour séparer les couleurs chaudes (rouges, oranges, jaunes) des couleurs froides (bleus, verts, violets).

warm colors
cool colors

Les couleurs chaudes sont généralement associées à l’énergie, à la clarté et à l’action, tandis que les couleurs froides font penser au calme, à la paix et à la sérénité.

En étant capable de reconnaître la température d’une couleur donnée, on comprend aisément l’importance et surtout l’influence de telle ou telle couleur pour son logo ou son site internet.

Teintes, tons et dégradés

Revenons à notre boîte de 64 crayons. Vous vous demandez peut-être comment on est passé de notre cercle chromatique de 12 couleurs à une boîte de crayons en comprenant 64. La réponse et dans les teintes, les tons et les dégradés.

hue
shade
tint
tone

Pour faire simple, les teintes, les tons et les dégradés sont des variations de couleurs du cercle chromatique. Une teinte est une couleur à laquelle on a ajouté du blanc. Par exemple, rouge + blanc = rose. Un dégradé est une couleur à laquelle on a ajouté du noir. Par exemple, rouge + noir = bordeaux. Enfin, un ton est une couleur à laquelle on a ajouté du blanc et du noir (ou du gris). Cela a pour effet d’assombrir la couleur initiale et la rend plus subtile et moins intense.

Palettes de couleurs

Venons-en aux palettes de couleur. Grâce au cercle chromatique, les graphistes développent des palettes de couleurs qui leur serviront ensuite pour créer des supports commerciaux pour leurs clients.

complementary color scheme
analogous color scheme
triadic color scheme

Couleurs complémentaires

Les couleurs complémentaires sont à l’opposé les unes des autres sur le cercle chromatique. Le rouge et le vert, par exemple, sont des couleurs complémentaires.

FOOD LOGO
Logo réalisé par Wiell pour Pepper Powered

Le contraste évident entre les deux couleurs permet de faire ressortir le design. Faites attention cependant à ne pas trop en faire non plus (pensez aux centres commerciaux à l’approche de Noël).

Exagérations mises à part, jouer sur les couleurs complémentaires peut être une excellente stratégie marketing pour différencier facilement deux images.

Couleurs analogues

Les couleurs analogues sont situées les unes à côté des autres sur le cercle chromatique, comme c’est le cas de l’orange et du jaune par exemple. Une palette de couleurs analogues est constituée d’une couleur dominante, d’une couleur adjointe et d’autres couleurs pour la/les mettre en valeur. Dans un contexte professionnel, les palettes analogues ne sont pas seulement agréables à la vue, mais elles sont également très efficaces pour indiquer aux consommateurs où et comment « agir ».

TOSTITOS WEBSITE

Le site de Tostitos est basé sur une palette de couleurs analogues. On remarquera que la barre de navigation est proposée en orange vif de sorte à inciter l’utilisateur à explorer le site. Les couleurs de mise en valeur sont utilisées pour les liens hypertextes en bas de page pour attirer l’attention des visiteurs affamés grâce au call-to-action « Buy Online ».

Couleurs triadiques

Les couleurs triadiques sont séparées à écarts réguliers sur le cercle chromatique. Elles sont généralement très vives et dynamiques.

Les palettes de couleurs triadiques sont redoutables pour créer un contraste visuel tout en conservant l’harmonie des teintes. Ces palettes permettent de faire ressortir à la fois chacun des éléments graphiques du design et le design comme un tout.

Cela a plutôt bien réussi à Burger King. On a faim tout d’un coup !

En fin de compte, quel est l’intérêt de connaître la théorie des couleurs?

En deux mots : branding et marketing.

En fait, en trois mots : branding, marketing et ventes.

Ces connaissances basiques à propos des couleurs et des différentes palettes de couleurs vous aideront à faire les bons choix en ce qui concerne votre stratégie de branding. Par exemple, pour choisir la couleur de votre logo, ou pour comprendre la réaction émotionnelle que vous suscitez chez les personnes qui se rendent sur votre site web.

Vous pensez que ça n’a aucun intérêt ? On commence à être vexé !

Non seulement la théorie des couleurs peut guider votre stratégie de marketing, mais elle peut également vous aider à mieux comprendre la stratégie de vos concurrents.

LAW FIRM WEB PAGE
Page de site web page réalisée par mute_work pour Mahony’s Lawyers
LAW FIRM WEB PAGE
Page de site web réalisée par Mila Jones Cann
LAW FIRM WEB PAGE
Page de site web réalisée par MercClass pour Glapion Law Firm

Ces trois exemples de sites internet de cabinets juridiques vous permettent de comparer l’utilisation de palettes de couleurs analogues différentes. Le bleu est souvent associé à la dépendance, le marron à la masculinité, et le jaune à la compétence et au bonheur. Toutes ces associations sont positives alors qu’elles prennent place dans un milieu typiquement connoté de manière négative (on pense à l’agression et au mensonge).

 

Pourquoi se renseigner sur la théorie des couleurs ? Pour que votre entreprise se démarque des autres et séduise votre audience cible. Des couleurs mal choisies peuvent avoir des répercussions catastrophiques sur vos ventes. Voilà pourquoi.

Vous avez besoin d’aide ou avez des questions à propos de la théorie des couleurs? Laissez-nous u commentaire ci-dessous !