On imagine facilement comment un auteur peut se sentir submergé par l’énergie nécessaire à la réalisation d’une couverture de livre, pour que l’ouvrage attire l’attention et se différencie de la multitude des publications qui sortent chaque année.

Describe the image in a couple words
Via Nevergohungry

Tout le monde sait bien de nos jours que les lecteurs basent leurs choix sur ce qu’ils voient. Ils recherchent ce qui leur est familier tout souhaitant être surpris par quelque chose de frais et de nouveau. Enfin, ils veulent pouvoir afficher fièrement leur bouquin dans le métro. Le nombre de livres publiés chaque année est tellement grand qu’un bon livre se doit de communiquer, à travers sa couverture, la valeur de ce qu’il contient de sorte à attirer l’attention des lecteurs.

Dans ce petit guide, nous allons voir comment créer une couverture de livre qui donne envie aux lecteurs de lire votre histoire avant même d’en avoir la première page.

Avant de se lancer dans le design

Les questions à se poser

Qui est l’auteur et quelle est son identité ?

L’auteur est à l’origine du livre, il doit également être à l’origine du processus de création de son design. Est-il nouveau sur la scène du livre ou est-il au contraire un auteur confirmé ? A-t-il écrit d’autres livres précédemment qui pourraient avoir créé des attentes spécifiques en termes de design auprès de son audience ?

Il a-t-il un style graphique déjà établi pour ce type d’œuvre ?

Le genre (science-fiction, romance, action, policier, fantastique, horreur, etc.) dans lequel l’ouvrage est inscrit peut avoir une influence puisqu’on a attribué à certains d’entre eux un certain style graphique il y a des années de ça. Étant donné que l’objectif est que le livre se vendre, la couverture doit suivre (ou au moins, évoquer) les standards graphiques associés au genre en question. Une planète (autre que la terre) communique un message très clair quant au contexte d’une histoire. Il en va de même pour un couple tendrement enlacé ou un paysage sinistre et abandonné. La clé consiste à prendre les éléments que tout le monde attend et à trouver une nouvelle manière créative de se l’approprier.

>>En savoir plus sur les couvertures de livre, tous genres confondus
book cover
A lovely cover by L1graphics that stays true to the recognized historical elements while still feeling fresh, modern and cinematic.
book cover
The covers for VE Schwab’s Shades of Magic tip their hat to the fantasy stylings while also building a recognizable, gorgeous brand that is all their own. Via Bookriot.

Les livres littéraires sont souvent entre deux (ou plusieurs) styles et sont définis par l’excellente qualité du récit et de la psychologie des personnages.

book covers
Couvertures d’ouvrages littéraires qui n’en disent finalement pas beaucoup sur l’histoire qu’elles renferment, mais qui donnent tout de même vraiment envie de les lire! Via LitHub.

Les livres qui se vendent le mieux sont généralement faciles à lire et accessibles tout en étant très bien écrits. On les retrouve souvent dans les ateliers ou clubs de lecture parce qu’ils sont agréables à lire et abordent des thèmes forts qui engendrent immédiatement un débat. Sur ces ouvrages-là, on retrouve des designs mixes, mélangeants les genres, de sorte à attirer un public aussi large que possible.

book covers
A selection of up-market covers via Pinterest.
book cover
The cover of The Martian employs a light genre touch from the science-fiction style while being attractive enough to not alienate average readers without an interest in hard sci-fi.

Où le livre sera-t-il vendu ?

Le lieu de sortie du livre peut avoir une grande influence sur son design. Avec la montée des livres dématérialisés, certains auteurs préfèrent s’en tenir aux e-books, évitant ainsi toute la phase d’impression. Le design sera différent selon si l’ouvrage est vendu sur Amazon par exemple, en quel cas la couverture ne sera visible qu’en tout petit format. Le texte devra être plus grand et plus attractif étant donné que les lecteurs auront le loisir de faire défiler des pages entières de propositions avant de s’arrêter sur un ouvrage en particulier. Un livre imprimé sur des pages bien tangibles, lui, trouvera une place sur les étagères d’un revendeur, où les lecteurs pourront l’attraper, le retourner et expérimenter l’ouvrage de manière tactile.

book cover
Christmas book cover design for graemesb. Via B&J.
book cover
An eye-catching design by Meella that would pop whether it was used in print or as an ebook.

Les informations à rassembler

Format

Demandez-vous d’abord si le livre sera imprimé ou s’il sera uniquement publié sur internet (ou les deux). Ceci est non seulement pertinent par rapport aux aspects mentionnés ci-dessus, mais également dans le cadre de la colorimétrie (qui n’est pas la même dans un cas ou l’autre). Si le livre sort sur papier, renseignez-vous sur sa taille et son format (de poche, relié, etc.). Le design d’un livre relié peut être imprimé sur une jaquette ou sur le livre directement. En imprimerie, toutes les tailles sont permises, mais il est important de bien réfléchir aux dimensions qui serviront l’ouvrage au mieux avant d’arrêter son choix. Plus la taille de coupe est petite, moins il y aura de mots sur chaque page. Un livre de 300 pages pourrait alors s’avérer très épais s’il était imprimé dans des dimensions trop petites, tandis qu’il faudra faire attention à ne pas choisir une taille trop grande non plus pour ne pas donner l’impression d’être un magazine ou une brochure.

Pages de couverture

Cela inclut les informations qui figurent sur la première, deuxième, troisième et quatrième de couverture (communément appelé le dos du livre, à tort, où l’on trouve souvent le résumé de l’ouvrage ainsi qu’une note sur l’auteur).

Graphiques

Il s’agit des informations beaucoup moins intéressantes, mais tout de même essentielles concernant l’impression du livre : le logo de l’auteur, de la maison d’édition, mais aussi le code barre si le livre est vendu en magasin.

Budget

Le graphiste tout comme l’auteur doivent connaître le coût de tous les extra qui seront ajoutés au design du livre. Cela inclut notamment les droits d’utilisation des polices de caractères et des images stock, l’identification ISBN et le code-barre.

Le processus de design en 7 étapes

Maintenant que vous avez rassemblé toutes les informations nécessaires au design de la couverture de votre livre, il est temps de se lancer dans la création !

parts of a book diagram
Diagramme des différents formats de livres. Via bookprinting.com.

1. Comprendre les éléments qui constituent la couverture d’un livre

Un livre contient trois parties élémentaires : la première et la quatrième de couverture (le devant et le derrière, également appelé « plats »), reliées par le dos (qui permet d’identifier un ouvrage une fois posé sur une étagère). Les pages d’un livre de poche sont collées ensemble ainsi qu’à la couverture, puis coupées à la taille voulue, tandis que les pages d’un livre relié sont cousues ou collées à une « boîte » en carton qui est ensuite recouverte de tissu ou de papier. Ce tissu ou papier comprend généralement un retour à l’intérieur de chaque côté du livre. Les graphistes peuvent utiliser cet espace supplémentaire.

book cover
Un excellent design qui donne une cohérence d’ensemble à la première et la quatrième de couverture. Via Nevergohungry.
>> En savoir plus sur l’anatomie du livre

Il existe beaucoup d’options d’impression. On peut par exemple choisir du papier très épais/lourd, une couverture en lin, de faire des estampages à chaud, du vernis, du gaufrage, etc. Ces options apportent beaucoup à votre design, mais elles peuvent également alourdir votre budget de beaucoup.

2. Étude de marché

Pensez bien à ceci : si votre livre est destiné à être emporté dans un avion, dans un train ou à la plage, optez sans hésitation pour le format poche. Les bibliothèques préfèrent les livres reliés. Les livres pour jeunes adultes sont généralement vendus aux alentours de 12 € (il est donc inutile de dépenser une fortune en design si vous allez ensuite être obligé d’afficher un prix à 35 €).

3. Choisir une direction graphique

Il est important de penser aux directions graphiques que vous souhaitez suivre et comment ces directions vont s’accorder avec l’image que l’auteur se fait de son livre. Nombreux sont les beaux livres, mais un design qui fonctionne bien sur un ouvrage ne sera pas forcément idéal pour un autre.

Consultez l’auteur ou l’éditeur. Faites une sélection sur Pinterest avec d’autres ouvrages à succès dans le même style. Allez à la librairie du coin et regardez de près les différents matériaux et épaisseurs de papier utilisés. Prenez des notes de ce que vous aimez, mais aussi de ce que vous n’aimez pas, cela pourrait s’avérer très utile plus si vous vous retrouvez bloqué au cours du processus de création.

book cover
Une photo de l’auteure a été incluse à la couverture pour capitaliser sur sa réputation déjà bien établie. Via Meella

4. Déterminez ce sur quoi le design doit mettre l’accent

Pensez à la couverture ou au-devant de la jaquette comme à une extension de la stratégie de marketing mis au point pour le livre. Quel est l’élément de l’histoire qui est le plus important ? Qu’est-ce qui rend ce livre unique et qui aidera les lecteurs à choisir ce livre plutôt qu’un autre ? S’agit-il d’un personnage, du style de l’auteur, ou encore du contexte historique ou même géographique dans lequel le récit prend place ? Si ce livre partage des points communs avec un autre ouvrage qui a connu un énorme succès, réfléchissez à un moyen subtil d’évoquer l’autre ouvrage sans pour autant en créer une pâle copie.

L’auteur compte peut-être écrire une suite ou transformer son titre en série. Pensez à comment les futurs titres pourraient faire référence au premier design de sorte à construire l’identité de l’auteur. Si l’auteur est déjà connu, l’élément le plus fort sera peut-être tout simplement son nom. Mais pour la plupart des écrivains, ce qui compte c’est que le livre ait sa propre légitimité, surtout face aux concurrents.

book covers
Cette série porte une attention particulière sur la connexion entre l’auteur et tous ses ouvrages publiés. Via Meella

5. Choisir un design et des polices

L’un des avantages en ce qui concerne le design des couvertures de livre est qu’il n’y pour ainsi dire pas de style à bannir. Les auteurs regorgent d’imagination et c’est le travail du graphiste de représenter tous ces mondes parallèles au travers d’un design sur mesure.

L’inconvénient c’est que se décider pour un style en particulier peut s’avérer être un véritable challenge. Comment choisir entre photographie, illustration ou design abstrait ? Comment se décider pour une typographie plutôt qu’une autre ?

Pensez au message que vous allez communiquer aux lecteurs en fonction de vos choix graphiques. Une photographie de New York ne sera pas vraiment pertinente si l’histoire se déroule à Paris… Les typographies douces sont généralement utilisées pour les romans destinés à un public féminin, tandis que les photos vintages feront penser à un contexte historique, etc.

book cover
A playful, yet polished, illustrated design for davidheidenstam. Via Pulp ART.
book cover
This cover is wonderfully minimalist, while still grabbing the reader’s attention with a unique style. Via Martis Lupus.

Faites également attention à vos sources, en ce qui concerne les images. Nombreux sont les livres qui affichent une image stock sur leur couverture. Ce qui signifie que vous courrez le risque de produire un design très similaire aux autres déjà publiés. Il en va de même pour les polices de caractères. Choisissez une typographie appropriée pour l’époque dans laquelle se déroule l’histoire du livre. Une police sans sérif pourra être idéale pour une histoire futuriste qui se passe dans l’espace, mais pas vraiment s’il s’agit d’un livre historique sur la guerre de sécession aux États-Unis.

6. Interrogez votre entourage

book cover
Couverture qui a fait beaucoup parler d’elle, pour un roman poétique à propos d’une femme libérée. Originale, cette couverture est basée sur l’aspect sexy de l’ouvrage, tout en ignorant les éléments plus subtils du récit. Via Amazon.

Parfois, « une bonne couverture » n’est pas particulièrement bonne pour le livre en question. Soumettez votre design au plus grand nombre de gens pour évaluer la justesse du message qu’elle envoie. Commencez par votre propre jugement, puis celui de l’auteur. À partir de là, ouvrez la discussion à d’autres, sans leur donner d’éléments de contexte. Interrogez-les sur l’idée qu’ils se font de l’ouvrage en regardant la couverture. Les questions et commentaires qu’ils feront vous aideront à déterminer la justesse de votre design.

7. Communiquez avec l’imprimeur

Le fichier final devra contenir toutes les éléments graphiques et les informations textuelles qui apparaîtront sur la première et la quatrième de couverture, mais aussi sur le dos et la jaquette s’il y en a une. L’imprimeur voudra que tous ces éléments soient sur un seul et même fichier/plan, de sorte à pouvoir l’imprimer et le couper ou le plier ensuite. La plupart des imprimeries préfèrent des fichiers PDF haute-résolution, bien que certains acceptent les .ai ou .eps. Toutes les couleurs doivent être exprimées en CMJN.

book cover
Un design sobre qui illustre bien une utilisation réussie de l’estampage à chaud, réalisé pour christenC. Via Meella.

Si vous choisissez d’inclure un effet particulier à votre design (comme le gaufrage ou l’estampage), vous serez probablement obligé de créer un deuxième fichier qui servira de guide, et indiquera où ces effets doivent être placés. Certaines imprimeries vous donneront des instructions précises de sorte que les effets désirés ne soient pas trop près du dos et des bords du livre.

Elles vous demanderont également de leur fournir des fichiers à fond perdu, ce qui veut dire que toutes les images et tous les éléments de votre design doivent dépasser la ligne de découpe, sans aucune marge. Toutes les imprimeries sont différentes, donc même si certains standards existent (entre 0,3 et 0,6 cm de chaque côté), il vaut mieux communiquer directement avec l’imprimeur qui se chargera de votre projet pour être sûr que votre fichier lui convient. La plus petite erreur de calcul peut avoir des conséquences extrêmement visibles (et gênantes) une fois l’ouvrage imprimé.

Vous êtes maintenant prêt à créer le design d’une couverture de livre

Voir le fruit de son imagination traduit visuellement sur la couverture de leur livre est le rêve de tout auteur. Vous devriez maintenant pouvoir vous lancer en toute confiance dans cette lourde tâche et participer au succès du prochain roman de l’année !

Besoin d'une couverture pour votre livre?
Lancez un concours de design graphique et recevez des dizaines d'idées de nos graphistes internationaux.