Tout le monde sait bien à quel point il est important d’avoir une bonne stratégie de branding pour son entreprise. Mais qu’en est-il des marques personnelles ? Voyez Oprah, Richard Branson ou même le Dalaï-Lama, par exemple. Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour vous créer une excellente marque personnelle.

Personal brand example: Screenshot of Gary Vaynerchuk’s website
Certains individus sont plus notoires que d’autres, dans le monde des affaires. Ils maîtrisent l’art du branding personnel et savent exactement qui ils sont et ce qui les rend uniques.  Gary Vee (Vaynerchuk) en est un parfait exemple

Qu’est-ce qu’une marque personnelle ?

Votre marque personnelle correspond à la façon dont vous vous « commercialisez » en tant qu’individu. Cela consiste à se bâtir une réputation et une image fortes vis-à-vis du grand public. Essentiellement, votre marque personnelle c’est ce que les gens disent de vous lorsque vous n’êtes pas présent.

Il n’est pas toujours évident de se voir comme une marque, mais en réalité, tout le monde a déjà une marque personnelle ! Que disent les gens de votre travail ? Quels adjectifs utilisent-ils pour vous décrire ? Sont-ils positifs ou négatifs ? Votre marque est également visible en ligne. Que dit-on de vous sur internet ? Libre à vous de construire activement votre marque personnelle ou de la laisser se construire toute seule.

En prenant les choses en mains, vous avez la possibilité de raconter les choses comme vous le souhaitez, de vous établir en tant qu’expert de votre domaine, et de nouer des liens avec vos clients au-delà des simples transactions que vous faites ensembles.

Mais comment créer sa marque personnelle, au juste ? Voici les 5 étapes à suivre :

1. Identifiez les raisons qui vous poussent à construire une marque personnelle

Finger pointing to a point on a map
Identifier votre objectif vous aidera à l’atteindre. Via Jean-Frederic Fortier

Si vous avez peut-être déjà bien compris qu’il est important d’avoir une marque personnelle, savez-vous à quoi cela va vous aider, exactement ? Pour quelles raisons précisément vous voulez vous créer une marque à vous ? Les réponses à ces questions vous aideront à définir les différentes étapes que vous devrez suivre.

Branding personnel pour les freelances

Personal brand example: Screen shot of Freelance to Win website
Daniel Margulies s’est construit une marque personnelle en tant que rédacteur freelance sur Upwork. Il a eu tellement de succès qu’il n’accepte plus de missions et coache désormais les autres freelances

En tant qu’indépendant travaillant projet après projet, il est absolument essentiel d’avoir une marque personnelle. Cela vous aidera à vous faire connaître et renforcera la crédibilité et la confiance que le public vous accorde. Ainsi, de plus en plus de clients feront appel à vos services. Pour résumer, une bonne marque personnelle vous permettra d’attirer les clients au lieu d’aller les chercher, ce qui vous fera gagner du temps et de l’argent.

Branding personnel pour les entrepreneurs et chefs d’entreprise

Personal brand example: Screen shot of Marie Forleo website
Le succès de Marie Forleo repose entièrement sur son branding décalé, que l’on peut voir sur marieforleo.com. Elle s’est même créé sa propre émission de télé

En tant que chef d’entreprise, vous devriez déjà avoir créé une stratégie de branding pour votre marque. Celle-ci doit comprendre votre objectif principal, vos valeurs, vos atouts et vos différenciateurs, c’est-à-dire ce qui vous rend unique par rapport à vos concurrents. Votre branding doit également comprendre les éléments tangibles de votre marque : votre logo, votre palette de couleurs, et vos polices de caractères. Mais derrière votre marque d’entreprise, il y a aussi une marque personnelle : la vôtre !

Prenons l’exemple de Richard Branson qui compte 11,3 millions de followers sur Twitter. Regardez maintenant le nombre de followers de ses entreprises : Virgin Atlantic (556 000), Virgin Galactic (171 000) et Virgin Media (225 000). Sur son profil, il se décrit comme un « aventurier, philanthrope et fauteur de troubles qui détestent les cravates et qui croit en la concrétisation des idées ». Branson utilise sa marque personnelle pour soutenir ses différentes entreprises et amener les gens à acheter les produits qu’elles proposent.

Personal brand example: Screen shot of Richard Branson’s Twitter profile
Richard Branson est connu pour sa personnalité chaleureuse, sa passion pour ce qu’il entreprend, ainsi que pour prôner un certain équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle, pour lui comme pour ses employés

Les gens s’intéressent naturellement aux autres et à ce qu’ils ont à dire. Ils veulent savoir pourquoi vous avez créé votre entreprise en premier lieu, ce que vous représentez, et quels talents et bizarreries vous apportez à leur monde. Cultiver une marque personnelle forte humanisera votre entreprise et vous permettra de nouer des liens plus forts avec votre public, ce qui donnera davantage de visibilité à votre marque.

En tant qu’entrepreneur, vous êtes également susceptible de créer plusieurs entreprises au fil du temps. Et s’il est possible que votre premier projet échoue (je ne vous le souhaite pas !) et que vous deviez passer au suivant, votre marque personnelle à vous, par contre, perdurera.

Branding personnel pour les salariés

Blueberry and blackberry pie with a piece missing
Miam ! Via Erol Ahmed

Les marques personnelles ne sont pas réservées aux travailleurs indépendants. Les salariés ont eux aussi tout à gagner à se créer une marque à eux.

Avoir une marque personnelle au sein de l’entreprise pour laquelle vous travaillez vous aidera à attirer les missions ou les promotions intéressantes. Malheureusement, travailler sans relâche est rarement suffisant de nos jours… Pour évoluer professionnellement, jouez sur les trois éléments les plus importants : performance, image et visibilité. La performance est fondamentale, bien sûr. Il est essentiel de fournir un travail de qualité au quotidien, et d’avoir les chiffres pour le prouver. L’image, c’est ce que les autres pensent de vous, c’est-à-dire votre marque personnelle. Enfin, la visibilité consiste à faire en sorte que les gens sachent qui vous êtes (voir ci-dessous).

Si vous cherchez à changer d’emploi ou de carrière, créez une marque personnelle sans lien particulier avec votre entreprise actuelle. Avoir la réputation de leader dans votre secteur d’activité vous sera très utile lorsque vous vous postulerez dans une entreprise où personne ne vous connaît.

2. Définissez l’histoire de votre marque

Classical columns holding up a ceiling
Les bonnes histoires ont de solides fondations sur lesquelles repose l’objectif général de vos efforts de branding. Via Dogancan Ozturan

Commencez par déterminer ce que va être votre histoire avant même de vous lancer dans la rédaction. Pour quelles qualités voulez-vous qu’on vous connaisse ? Qu’est-ce qui vous démarque de vos concurrents ? Il est important que vous développiez une compréhension approfondie de la personnalité de votre marque et de l’identité de votre marque personnelle.

L’histoire d’une entreprise (que l’on utilise en branding) se compose d’un certain nombre d’éléments clés :

Votre raison d’être

Quelle est la raison d’être de votre entreprise ? Quel est votre « pourquoi » ? Pourquoi vous levez-vous le matin ? Qu’est-ce que vous essayez de réaliser, exactement ? Il peut s’agir simplement de votre « réussite professionnelle », mais aussi par exemple d’aider d’autres personnes qui pourraient bénéficier de vos produits ou services, etc.

Vos valeurs

De nos jours, les marques sont de plus en plus axées sur la valeur et votre marque personnelle doit d’autant plus l’être, elle aussi. Quelles sont les causes que vous défendez ? Qu’appréciez-vous le plus dans votre vie personnelle et professionnelle ? Est-ce la créativité et l’innovation ? Ou plutôt l’intégrité et le respect ? Ou encore la discipline et la fiabilité ? Essayez de trouver vos cinq valeurs fondamentales.

Vos propositions de valeurs

Pour être efficaces, les marques doivent être bien au clair sur les avantages fonctionnels et émotionnels qu’elles offrent à leurs clients. Pour ce qui est des marques personnelles, réfléchissez aux compétences techniques et humaines que vous avez à offrir. Quels sont vos atouts ? Lorsqu’on parle de compétences techniques, on pense à des choses concrètes comme (dans mon cas) la rédaction, le coaching et le mentorat, la prise de parole en public, l’animation d’ateliers, la stratégie commerciale, le branding et le marketing. Et pour les compétences, on notera par exemple la motivation personnelle, la force, l’indépendance, la réflexion analytique et l’ouverture d’esprit.

Voyez ensuite comment vous pouvez démontrer que vous avez bien toutes ces qualités-là. Avez-vous reçu des prix ? Il peut s’agir également de qualifications ou même de témoignages clients. Faites une liste de tous vos diplômes, récompenses, témoignages, apparitions médiatiques significatives et des exemples concrets que vous avez en tête (par exemple, une chaîne YouTube où vous êtes particulièrement éloquent, ou un blog professionnel qui prouve vos talents de rédacteurs).

Vos éléments de branding

Enfin, une marque aura toujours besoin d’éléments tangibles, c’est-à-dire un nom, un logo, une palette de couleurs et des polices de caractères. Quels sont les éléments tangibles de votre marque personnelle ?

Sur internet, on ajoutera les couleurs et les éléments graphiques que vous utilisez sur votre site web et sur les réseaux sociaux. De nombreux freelances optent également pour un design de logo personnel qu’ils utilisent sur leurs cartes de visite, leur site web, etc.

Le cadre de votre marque personnelle

An example of a personal brand framework
Tout comme pour le branding des entreprises, le cadre de votre marque personnelle doit tenir compte de votre objectif et de vos valeurs, ainsi que de la manière dont ces éléments influencent tout ce que vous faites. Via Anna Lundberg

Créez le cadre de votre propre marque (prenez exemple sur le mien ou créez le vôtre de toutes pièces), imprimez-le et collez-le là où vous le verrez le plus souvent. Comme vous le feriez avec une marque d’entreprise, utilisez ce cadre pour guider tout ce que vous faites, et assurez-vous de conserver une certaine cohérence en ligne comme dans la vraie vie.

3. Évaluez l’état actuel de votre marque personnelle

Maintenant que vous savez ce que vous voulez raconter, jetons un coup d’œil à ce qui se raconte déjà.

Que dit Google ?

Comment faire pour en savoir plus sur quelqu’un ? Il faut regarder sur Google bien sûr ! Sachez que 70 % des employeurs font des recherches sur leurs employés potentiels sur Google, et 70 % examinent leurs profils sur les réseaux sociaux dans le cadre du processus d’embauche.

C’est officiellement l’excuse parfaite pour faire des recherches sur soi-même sur Google ! Quel est le premier résultat qui s’affiche ? S’agit-il de votre page Facebook ou de votre page LinkedIn ? Cliquez ensuite sur l’onglet Google images : quelles sont les photos qui s’affichent ? Êtes-vous à l’aise avec le fait que ce sont les photos que vos contacts professionnels verront ? Et d’abord, est-ce bien vos photos à vous qui s’affichent ou s’agit-il de quelqu’un d’autre qui porte le même nom que vous ?

Si les photos que vous trouvez sur Google ne correspondent pas à l’image que vous voulez donner de vous dans le cadre professionnel (ou si vous n’apparaissez pas du tout), vous avez du pain sur la planche.

Personal brand example: A google search for anna lundberg
Lorsque j’ai commencé à créer ma marque personnelle (alors que je venais de quitter mon poste et que je réfléchissais à ce que j’allais faire ensuite), les résultats de recherche lorsque je tapais mon nom sur Google renvoyaient tous à une victime d’un accident de voiture de 15 ans. Et comme vous pouvez le voir sur la droite, j’ai toujours une présentatrice de télé qui me fait concurrence ! Via Anna Lundberg

Que peut-on apprendre sur vous sur les réseaux sociaux ?

Penchons-nous maintenant sur vos pages personnelles sur les réseaux sociaux pour analyser ce qu’elles disent de vous.

Facebook est souvent le plus grand coupable : on y voit souvent de longues diatribes dénonçant une injustice ou des photos prises les samedis soir bien arrosés. Vous aurez peut-être vous-même laissé un commentaire vous plaignant de devoir aller travailler le lundi matin avec une énorme gueule de bois, ou encore rempli votre page de vidéos et de photos de chatons… Analysez votre profil en vous mettant à la place d’un recruteur : que peut-on déduire de votre page ?

N’hésitez pas à créer une deuxième page pour votre vie professionnelle et protégez votre profil Facebook existant en limitant l’accès à l’aide des paramètres de confidentialité. Ainsi, seuls vos proches verront vos meilleurs selfies et vos messages politiques engagés.

L’autre grand coupable, c’est LinkedIn. Votre profil est-il à jour ? Quel est le message général que l’on peut déduire à partir des recommandations et autres informations ? Quel type de contenu aimez-vous et commentez-vous ? Un profil obsolète et inactif (ou pire, négatif !) ne fait pas bonne impression.

Que penserait un employeur potentiel de vous en regardant vos pages sur les réseaux sociaux ? Évaluez toutes vos pages sur chaque réseau sur lesquels vous êtes présent, et faites la liste de toutes les modifications à y apporter. Lisez notre article sur le branding sur les réseaux sociaux pour en savoir plus à ce sujet.

Et dans la vraie vie ?

Il est plus difficile d’évaluer ce que vous dégagez et ce que l’on dit de vous dans la vraie vie.

Si vous êtes salarié d’une entreprise, reprenez votre dernière évaluation annuelle et réfléchissez à tous les retours que vous font votre patron et vos collègues de travail. Vous pouvez également demander à votre entourage comment ils vous décriraient s’ils devaient vous recommander à quelqu’un, et voyez s’ils mentionnent les points clés que vous voulez mettre en avant.

Il est également utile d’évaluer objectivement son apparence physique : vos vêtements et accessoires (y compris les tatouages et les piercings) sont-ils appropriés à votre environnement de travail ? Vous n’accordez peut-être pas beaucoup d’importance à l’apparence, mais sachez que c’est là-dessus que les autres vous jugent au premier coup d’œil. Que voulez-vous qu’ils retiennent de vous et de votre image ?

4. Partagez l’histoire de votre marque avec le public

Maintenant que vous savez comment le monde vous perçoit, prenez les choses en main pour contrôler vous-même votre image.

An example LinkedIn profile
Une photo professionnelle, un titre accrocheur et un résumé informatif et complet feront de votre page LinkedIn un vrai succès. Via Anna Lundberg

Apprenez à aimer LinkedIn

S’il existe de nombreux réseaux sociaux dans le monde d’aujourd’hui, LinkedIn reste le plus approprié pour tout ce qui touche à votre vie professionnelle. Voici quelques conseils rapides :

Investissez dans une photo professionnelle

Investir dans une photo professionnelle en vaut la peine. Si vous ne pouvez pas vous permettre de payer un photographe, demandez au moins à un ami qui a un bon appareil photo de vous aider. Faites attention à l’éclairage, au fond, et à votre apparence (souriez !). Évitez les photos de mariage mal cadrées et les selfies tendancieux.

Et pendant que nous y sommes : chaque fois que vous ajoutez une photo de vous, assurez-vous qu’elle soit optimisée pour le référencement. Pour cela, donnez-lui un nom comme « anna-lundberg.jpg ».

Personnalisez votre titre

Vous êtes bien plus de choses que votre métier ! Pensez à utiliser votre « elevator pitch » pour votre titre (vous en avez un, n’est-ce pas ?), ou au moins les points clés qu’il contient pour décrire au mieux et en quelques mots ce que vous être capable de faire.

Et si vous êtes salarié, n’insistez pas sur le titre de votre poste. Utilisez plutôt un vocabulaire qui illustre les principales responsabilités que vous avez. Si votre but est de changer de poste ou de carrière, rédigez votre titre de sorte à faciliter cette transition.

Rédigez un résumé accrocheur

Le paragraphe qui récapitule votre profil est la première chose que l’on verra sur votre page, juste après votre titre. C’est donc l’endroit idéal pour faire apparaître les éléments clés de marque personnelle. C’est l’occasion rêvée de montrer qui vous êtes et de piquer la curiosité des visiteurs.

Rédigez votre résumé à la première personne et gardez bien en tête les personnes auxquelles vous vous adressez. Et bien sûr, pensez à y intégrer tous vos mots-clés les plus importants. Mettez en avant vos plus grandes réussites et, si nécessaire, expliquez les « trous » qu’il pourrait y avoir dans votre parcours. Essayez également d’y inclure un CTA, c’est-à-dire un élément qui encourage les visiteurs à réaliser une action (ajoutez par exemple votre adresse email afin d’encourager les visiteurs à vous contacter).

Donnez davantage d’informations sur votre expérience

Les titres de vos postes à eux seuls ne disent pas grand-chose sur ce que vous avez réellement fait. Assurez-vous donc de donner davantage d’informations pour chacun de vos projets ou de vos expériences professionnelles. Mettez en évidence vos principales responsabilités afin de renforcer votre message principal (voir la « crédibilité » de sa marque plus haut).

Demandez des recommandations

Les témoignages et les recommandations de vos employeurs ou collègues sont idéaux pour renforcer la crédibilité de votre marque et la confiance que l’on vous accorde. N’hésitez pas à demander explicitement à vos contacts de laisser un commentaire sur votre page. Vous pouvez même leur donner quelques exemples des éléments sur lesquels vous aimeriez qu’ils commentent. De manière générale, personne ne laisse de commentaires à moins qu’on ne le lui demande directement.

Ajoutez vos compétences clés

Assurez-vous que vos compétences et vos atouts les plus importants soient inclus dans le paragraphe prévu à cet effet. Il est également possible de réorganiser sa page pour que cette partie apparaisse tout en haut de votre profil.

Peaufinez votre profil professionnel

Si vous êtes freelance et que vous trouvez la plupart de vos missions sur des sites comme 99designs, Upwork et Fiverr, assurez-vous que votre profil, votre portfolio et les commentaires qui apparaissent sur votre profil reflètent également les valeurs de votre marque personnelle.

Sélectionnez les réseaux sociaux les plus appropriés

Vous n’aurez pas le temps de gérer activement votre présence sur tous les réseaux. Choisissez donc stratégiquement ceux qui sont le plus adaptés à vos besoins. Prenez en compte votre propre personnalité, le type d’entreprise ou de secteur d’activité auquel vous appartenez, ainsi que le profil de vos clients.

Twitter

Personal brand example: Screenshot of Guy Kawasaki’s Twitter profile
Guy Kawasaki est l’un des influenceurs les plus importants sur on Twitter. Vous remarquerez qu’il a pris soin de mettre en avant sur sa page les publications qui font la promotion de ses cours en ligne. Et vu qu’il a 1,5 million de followers, c’est probablement un bon exemple à suivre

Utilisez la photo professionnelle que vous aurez préalablement prise et assurez-vous que votre biographie reflète bien votre marque personnelle (prenez exemple sur Richard Branson). Faites en sorte que vos tweets soient cohérents. Donnez également un peu de personnalité à vos publications. Partager un tweet sans rien y ajouter devient vite sans intérêt… Pensez à mettre en avant le contenu clé en haut de votre profil pour attirer l’attention de vos visiteurs.

Facebook

Personal brand example: Screenshot of Joe Wicks’ Facebook page
Joe Wicks, connu sous le nom de The Body Coach, a 2,7 millions de followers sur sa page publique, grâce au fait qu’il publie régulièrement des vidéos en direct de ses entraînements. Voyez-vous comme sa marque personnelle est extrêmement explicite sur sa page ?

Créer une page Facebook spécifique pour vos relations professionnelles est une excellente idée si vous souhaitez garder votre vie privée réellement privée. Vous avez le choix entre une page « d’auteur » ou une page de « personnalité publique ». Assurez-vous de compléter la section « À propos » de votre page, d’y faire figurer l’adresse de votre site web, et que votre photo de profil et de couverture soient d’excellente qualité. Sur cette page, vous pouvez (et devriez) exprimer pleinement votre personnalité, mais faites attention tout de même à conserver un ton professionnel. Autrement dit, créez une page dont votre grand-mère pourrait être fière.

Instagram

Holding a phone about to do a live video on Instagram
Il n’y a aucun intérêt à créer une page Instagram si vous détestez prendre des photos et/ou n’aimez pas partager publiquement votre quotidien. De la même manière, il n’y a aucun intérêt à publier des vidéos live sur Facebook si vous ne vous sentez pas à l’aise à l’écran, ou encore à utiliser Snapchat si votre audience cible n’utilise pas elle-même ce réseau. Via Hans Vivek

Si vous êtes créatif, passionné de cuisine, de beauté, de mode, etc., les plateformes visuelles comme Instagram peuvent être un excellent moyen de construire votre marque personnelle. Ici aussi, assurez-vous que votre biographie et vos publications reflètent bien l’essence de votre marque.

Créez un site web pour votre marque personnelle

Si vous voulez sérieusement développer votre marque, vous aurez besoin d’un site web à vous. Pas besoin de faire quelque chose de compliqué : quelques pages contenant une brève biographie, votre CV et vos coordonnées suffisent. N’oubliez pas d’y ajouter également les liens vers les réseaux sociaux que vous utilisez.

Vous pouvez facilement créer un site tout simple sur Tumblr ou sur Medium, ou choisir WordPress ou Squarespace pour un design un peu plus sophistiqué. Achetez un nom de domaine à vous (de sorte à avoir www.janesmith.com plutôt que www.janesmith.wordpress.com) et demandez à quelqu’un de relire votre texte, surtout si vous n’êtes pas un locuteur natif de la langue dans laquelle vous écrivez (et cela vaut pour toutes les plateformes en ligne).

À propos des noms de domaines : par pitié, n’utilisez pas votre adresse Hotmail dans la sphère professionnelle. Ce n’est vraiment pas professionnel. De nos jours, la norme c’est Gmail. Donc si vous n’avez pas encore votre propre domaine (auquel cas vous aurez la possibilité de créer une adresse comme hello@janesmith.com), optez pour quelque chose janesmith@gmail.com.

Et une fois que vous aurez fait tout cela, assurez-vous que toutes vos pages et votre site web évoluent avec vous. Vérifiez de temps en temps que tout est bien mis à jour.

5. Développez votre présence en ligne avec du contenu de qualité

Screenshot of starting a new story on Medium
Pour mettre en avant votre histoire de marque, vous devrez créer du contenu. Ce peut être aussi simple que de partager votre opinion sur les dernières tendances de votre secteur d’activité, ou donner un aperçu de votre travail en « backstage ». Via Anna Lundberg

Revoir ses pages sur les réseaux sociaux et créer un site web ne suffit pas. Soyez proactif et faites la promotion de votre marque, sans quoi, personne ne saura que vous existez. Pour établir de vrais liens avec le public, vous devrez ouvrir un dialogue avec votre audience.

Commencez par laisser des commentaires et partager le contenu des autres, tout en restant conforme aux valeurs et au message principal de votre marque personnelle à vous. Un graphiste pourra par exemple « liker » un article sur LinkedIn contenant des conseils pour créer un logo, et/ou y ajouter son grain de sel en laissant un commentaire. Faites attention tout de même à ne pas vous laisser entraîner dans de longs échanges sur la politique du président américain actuel, par exemple (et cela vaut pour tout le monde).

Une fois que vous vous êtes fait la main avec ce type d’interaction, commencez à créer votre propre contenu. Choisissez le format le plus adapté à votre marque et à vos besoins. Si vous aimez écrire, créez par exemple un blog et rattachez-le à votre site web. Vous pouvez également écrire des articles sur Medium ou sur LinkedIn. Cela vous aidera à être mieux classé dans les résultats des moteurs de recherche. Si vous préférez parler qu’écrire, essayer les podcasts ou même un vlog. Si vous n’êtes pas du genre à bavarder, optez pour la photographie et partagez vos meilleurs clichés sur Instagram. Pensez aussi à sortir de votre zone de confort et à acquérir de nouvelles compétences. Vous serez certainement surpris de voir à quel point on se prend au jeu une fois qu’on a un peu de pratique et de confiance en soi !

N’oubliez pas le bon vieux réseautage !

Tout au long de ce processus, assurez-vous tout de même de rester en contact avec vos connaissances, de vous présenter à des inconnus lors de conférences et d’autres événements de networking. Si pas tout le monde aime « réseauter », il ne s’agit pas vraiment de ne parler qu’aux gens qui se trouvent autour de nous. Cherchez des moyens d’ajouter de la valeur aux conversations et d’aider les autres. Vous verrez que très vite, les autres feront pareil avec vous.

Enfin, quels que soient les formats et les plateformes que vous choisissez, quel que soit le contenu que vous créez et diffusez, soyez intentionnel. Chaque article de blog que vous écrivez, chaque tweet que vous publiez, constituent des pièces du puzzle de votre marque personnelle. Prenez les mesures nécessaires pour vous assurer que l’image que le public se fait de vous soit bien celle que vous cherchez à avoir.

Besoin de plus de conseils sur le branding ? Voici comment créer une excellente identité de marque pour votre entreprise. Lisez notre article pour savoir comment créer une excellente identité de marque pour votre entreprise.

Prenez exemple sur ceux qui se sont créés une marque personnelle et que vous aimez. Leonard Kim, Danielle Laporte, Simon Sinek, par exemple. Il peut également s’agir de quelqu’un de moins connu, mais qui a énormément d’influence dans votre domaine ? Faites-nous part de vos marques personnelles préférées dans les commentaires ci-dessous !

Besoin d'aide pour le design de votre marque personnelle ?
Nos designers peuvent vous aider à créer le look parfait.