Comment se démarquer grâce aux couleurs en design graphique

En design, les règles concernant les couleurs sont très strictes. Nous les avons même tellement bien assimilées que nous ne nous rendons même plus compte que nous les suivons.

De manière générale, ces règles tendent vers la simplicité. Celle qui prévaut sur toutes les autres consiste à dire que deux couleurs suffisent (sans compter le noir et le blanc qui, techniquement, ne sont pas des couleurs). C’est même parfois trop, de nombreuses marques préfèrent simplifier davantage et optent pour du monochrome, comme on peut le voir chez Coca-Cola ou Starbucks, par exemple.

Coca_cola_logo-9

Il y a une bonne raison derrière tout ça. La simplicité est, par principe, toujours la meilleure option. Pour des raisons visuelles mais aussi pour des raisons plus pratiques comme les coûts d’impression. Un nombre important de couleurs peut augmenter les dépenses et ajouter une dose d’ambivalence au design.

Bien évidemment, dans certains cas, les règles sont destinées à être enfreintes… Cet article présentera plusieurs exemples de design qui ont enfreint ces règles avec un grand succès. Mais d’abord, voici un petit récapitulatif de la théorie des couleurs.

La théorie des couleurs

Pour un cours complet sur la théorie des couleurs, nous vous recommandons cette série de Smashing Magazine (d’où provient la chartre ci-dessous) en conjonction avec cet article clé de notre blog. Ce qui suit n’est qu’un survolage superficiel.

Screen Shot 2016-01-14 at 12.48.50 PM

Ci-dessus, le cercle chromatique. Un outil utile pour montrer comment les couleurs primaires (rouge, jaune et bleu) permettent de générer les couleurs secondaires et tertiaires, également appelées « teintes ». À partir de là, vous pouvez produire des couleurs (en ajoutant du blanc), des tons (en ajoutant du gris) et des nuances (en ajoutant du noir).

Avec ces informations, les graphistes ont établi un certain nombre de « palettes de couleurs », considérées harmonieuses et plaisantes. Voici les six palettes les plus populaires :

Monochrome : une teinte, plusieurs tons ou nuances.

Screen Shot 2016-01-14 at 12.52.53 PM

Analogue : trois teintes côte à côte sur le cercle chromatique, plus les tons ou nuances leur correspondant.

Screen Shot 2016-01-14 at 12.53.45 PM

Complémentaire : deux teintes opposées sur le cercle chromatique, plus des tons ou nuances.

Screen Shot 2016-01-14 at 1.33.27 PM

Complémentaire adjacente : comme la complémentaire, mais en utilisant les deux teintes de chaque côté de celle opposée à la première teinte.

Screen Shot 2016-01-14 at 12.54.18 PM

Primaire (ou triadique) : teintes séparées à égale distance les unes des autres sur le cercle chromatique (plus des tons et nuances)

Screen Shot 2016-01-14 at 12.54.58 PM

Secondaire (ou tétraédrique) : deux paires de teintes opposées sur le cercle chromatique, avec ou sans tons ou nuances.

Screen Shot 2016-01-14 at 1.50.20 PM

Si les teintes, les tons et les nuances ne sont pas utilisés de manière conventionnelle, ces palettes sont capables de produire des combinaisons peu harmonieuses, considérées comme déplaisantes. Par exemple, voici une palette secondaire qui comprend deux paires de teintes opposées (orange et bleu canard, violet et jaune) dans leur forme pure :

Screen Shot 2016-01-14 at 12.57.19 PM

Enfreindre les règles

Les couleurs « peu harmonieuses » doivent donc être évitées comme la peste, c’est ça ? Le célèbre designer Milton Glaser n’était pas de cet avis. Et c’est bien ce qu’il a démontré lorsqu’il a réalisé cette affiche de Bob Dylan devenue emblématique, avec la chevelure du chanteur multicolore (initialement créée pour faire la couverture d’un livre) :

designboom_milton-glaser_interview_005

Les drapeaux des pays sont d’autres bons exemples de défiance à la théorie des couleurs, souvent très réussis, comme l’explique Roman Mars dans la conférence Ted « Why City Flags May Be the Worst-Designed Thing You’ve Never Noticed ». En effet, du point de vue de la théorie, beaucoup de drapeaux sont des échecs complets – trop de couleurs, trop criardes et peu d’harmonie entre elles. Pourtant, certains drapeaux comme celui de l’Afrique du Sud ou du Maryland s’en jouent à merveille :

south_africa_1

Drapeau de l’Afrique du Sud

maryland1

Drapeau du Maryland

Une autre règle largement admise, très présente en architecture d’intérieur, consiste a dire qu’il ne faut en aucun cas juxtaposer du noir et du bleu. Cependant, tout comme démontré ici par Elle Decor, l’association peut être exquise :

9-design-rules-you-should-be-breaking-1500448.640x0c
8ba1e5687673e0bbe4c82bac831910fc
a87673fca677333af180faf02edfeb3d

Passons enfin à la règle cardinale qui veut qu’« un logo ne doit jamais comprendre plus de deux couleurs ». Il s’agit probablement de la règle la plus ancrée à propos des couleurs, à notre époque où tout tourne autour du minimalisme. En principe, il est vrai que d’associer votre marque à une couleur unique, comme l’ont fait Coca-Cola ou Starbucks, peut être le ticket gagnant pour un marketing réussi.

Mais d’un autre côté, les logos les plus connus au monde (comme celui de Google par exemple – nul besoin de vous le décrire) sont constitués d’une multitude de couleurs. L’une des premières marques à s’être décidée dans ce sens est la chaîne de télé NBC, qui cherchait à mettre en avant la qualité de ses programmes en couleurs. Le design a énormément été simplifié au cours des cinquante dernières années, mais la plupart des couleurs sont restées (on en compte désormais six) :

NBC-Logo---Old-School-nbc-528091_644_484
2000px-NBC_logo.svg

On aime également le nouveau logo de Cooper Union (la prestigieuse école d’art et de design de New York). Réalisé par Doyle Partners (un ancien élève), il inclut cinq couleurs. On est bien loin de l’ancien design entièrement monochrome !

Screen Shot 2016-01-14 at 2.46.26 PM
cooper_logo

Pour continuer dans l’analyse des couleurs, parcourez notre étude sur les logos et l’impact qu’ont leurs couleurs sur les consommateurs. Et si vous connaissez-vous d’autres designs qui enfreignent les règles ? Partagez-les dans les commentaires !

Articles similaires

Histoire et signification de la couleur bleue

Histoire et signification de la couleur bleue

La couleur bleue est omniprésente dans notre environnement (le ciel, les océans…) Nombreuses sont les civilisations qui ont vénéré cette couleur qui représentait la force et le privilège. Le bleu était auparavant réservé aux familles des rois. Aujourd’hui, presque tout le monde possède un fameux « blue jeans ». Les hôpitaux peignent leurs murs en bleu pour…

Photoshop vs. Illustrator vs. InDesign

Photoshop vs. Illustrator vs. InDesign

Quelle que soit votre discipline, la Suite Créative Adobe est la référence pour les artistes alentour, pour créer pour ainsi dire n’importe quel type de design, rapidement et avec professionnalisme. Mais pour l’instant, nous allons nous concentrer sur le design graphique. Qu’il s’agisse de créer un logo, de réaliser une image destinée aux réseaux sociaux…

Quelles couleurs pour votre logo?

Quelles couleurs pour votre logo?

La sélection d’une palette de couleur est un élément capital dans la définition de votre charte graphique. Choisir les bonnes couleurs pour votre logo doit vous permettre de mettre en avant votre positionnement, souligner vos forces et attirer les bons clients. De la même manière, une mauvaise association de couleurs peut avoir l’effet inverse. Tout le monde sait…

Concours de design actifs

Jeter un oeil aux derniers concours lancés sur 99designs!
0%