On dit souvent qu’il ne faut pas juger un livre à sa couverture, et bien que l’on aimerait qu’il en aille de même pour les pochettes d’albums de musique (c’est ce qu’il y a l’intérieur qui compte !), il faut bien dire que tout le monde apprécie un beau design. C’est une occasion rêvée pour attirer l’attention de nouveaux fans, et donner une représentation visuelle de l’album en question. Un bon design donnera envie au public de choisir votre vinyle parmi tant d’autres et d’écouter votre musique en ligne ou dans la vraie vie, en plus de donner une nouvelle dimension artistique à votre musique. Il est certes important d’être original et expressif, mais ce n’est pas pour autant que le processus de design de pochette d’album doit être un vrai calvaire. C’est pourquoi nous avons créé ce guide, détaillant tout le processus, du développement du concept jusqu’à la création du design final. 

Table des matières

Eye-catching album art for Ben Kessler
Superbe pochette d’album réalisé par Shwin

Avant de commencer le processus de design

Vous serez peut-être tenté de commencer par faire des croquis pour la pochette de votre album. Mais tout processus de création commence toujours par une prise de recul radicale. Au lieu de commencer immédiatement à chercher des idées, prenez le temps de réfléchir à votre identité. Cela vous aidera par la suite à prendre les bonnes décisions pour votre design.

Définissez votre identité

1. Qui êtes-vous ?

Si vous voulez partir dans des réflexions existentielles, faites-vous plaisir. Mais dans tous les cas, concentrez-vous sur qui vous êtes en tant qu’artiste, groupe, ou musicien. Comment voulez-vous vous définir ?

2. Qui est votre audience ?

Essayez d’aller un peu plus loin que « tout le monde » ici. Qui est-ce que vous essayez de toucher avec votre musique ? Qui sont ceux qui sont toujours au premier rang à vos concerts ? Si vouloir toucher un maximum de gens est une très belle ambition, votre audience réelle est probablement un peu plus restreinte que cela. Identifier votre public vous aidera à créer une pochette qui suscitera son intérêt.

Fleetwood Mac’s iconic Rumours cover
La pochette de Rumours de Fleetwood Mac met autant en avant l’image que la typographie. C’est un classique. Via Rhino Records

3. Que ressentent vos fans lorsqu’ils écoutent votre musique ?

La musique n’est pas quelque chose de tangible. Comment la décrire avec des mots ? En créant de la musique, on a toujours une idée de ce que l’on veut que les gens ressentent en l’écoutant. Quelles sont les émotions que vous voulez susciter avec votre musique ?

4. « Elevator pitch » : quels sont les mots clés qui vous définissent ?

Le fameux « elevator pitch » (ou argumentaire éclair) est tout aussi important pour un groupe ou un artiste qu’il ne l’est pour un entrepreneur. Vous devez être capable de résumer simplement ce que vous faites. Donc, si vous étiez dans un ascenseur (elevator en anglais) avec quelqu’un et que vous n’aviez que 30 secondes pour décrire votre musique, que lui diriez-vous ?

Prenez des notes

Prenez des notes lorsque vous réfléchissez à votre identité. Écrivez tous les mots qui ont le plus de sens pour vous. Ainsi, lorsque vous réfléchirez aux éléments de design à inclure sur votre pochette, vous aurez déjà une bonne idée de ce que vous essaierez de créer. En fin de compte, la pochette de votre album est simplement une façon d’exprimer l’identité de votre groupe, tout comme c’est le cas de votre musique, mais avec des images et non pas avec du son.

Trouvez l’inspiration

La pochette de l’album Nevermind de Nirvana, constituée principalement d’une photo, est immédiatement reconnaissable. Via Geffen Records
Le design du célèbre album des Pink Floyd fait entièrement référence à son nom, tout en restant minimaliste. Via Pink Floyd Records

En tant que musicien, vous savez bien qu’il est important de trouver l’inspiration. La musique ne vous vient pas de nulle part : vous allez la chercher. Ainsi, un événement, une image, un son, un sentiment peuvent tous vous inspirer les paroles d’une chanson ! Faites la même chose pour la pochette de votre album : de quoi s’inspire votre design ? Il s’agira peut-être du même élément qui vous a inspiré l’une des chansons de votre album, et vous devrez alors traduire cela en images.

En plus de chercher l’inspiration dans votre propre travail, il est toujours utile de la chercher également dans le travail des artistes que vous admirez. Quelles sont les pochettes d’album qui vous plaisent ? Pourquoi vous plaisent-elles ? N’oubliez pas de prendre des notes. Ajoutées aux notes que vous avez prises en réfléchissant à votre identité, ces informations vous aideront à raffiner le processus de design par la suite.

Eléments clés du design de pochette d’album

Il y a plusieurs éléments qui entrent en jeu dans le design d’une pochette d’album : les couleurs, les images, les polices de caractères et le texte. Isoler chaque élément vous aidera à y voir plus clair et à ne pas vous laisser dépasser par le design tout entier et tout d’un coup.

Mingo Fishtrap album cover design
Ce design, réalisé par danc a gagné un concours de design graphique sur 99designs. Le graphiste a trouvé le bon équilibre entre typographie, couleur, et images

Couleur

Les couleurs jouent souvent un rôle important dans les designs. Et les pochettes d’album de musique ne font pas exception. Même un design majoritairement noir et blanc est le fruit d’un questionnement sur l’utilisation des couleurs. C’est une position différente que de choisir d’utiliser une palette de couleurs très variée ! Ci-dessous nous vous donnons quelques conseils pour vous aider à choisir vos couleurs.

Psychologie des couleurs

Les couleurs ont une grande influence sur nos comportements. Pour en savoir davantage sur la théorie des couleurs et son utilisation en branding, lisez notre guide sur le sujet. Mais pour résumer, sachez que les couleurs ont le pouvoir de nous faire ressentir certaines émotions. Elles sont aussi fortement connotées, c’est pourquoi les entreprises font très attention aux couleurs qu’elles choisissent pour leur logo et leurs emballages produits. Le même principe s’applique aux pochettes d’album parce que, en tant que musicien, vous voulez évoquer certaines émotions auprès de votre public, lorsqu’il écoute votre musique. La pochette de votre album (c’est-à-dire la représentation visuelle de votre musique) vous permet justement de renforcer ces émotions, mais d’une autre manière. Si, par exemple, vous voulez que vos fans se sentent heureux et joyeux en écoutant vos morceaux, il sera intéressant de regarder du côté des oranges et des jaunes pour le design de votre pochette. Si vous êtes plutôt du genre mélancolique, en revanche, optez pour des couleurs plus sombres, surtout les bleus foncés et les gris.

A colorful cover for Solomon Jaye
Cette pochette d’album réalisée par ichnjisan, contient des jets de couleurs, superposés à une image en noir et blanc
Retro Youth album cover
Pochette d’album monochromatique réalisée par gilangmhrrm
Natural High album cover
Cette pochette d’album est entièrement définie par la couleur orange (avec une touche de rouge). Réalisée par JesuelM pour braedon328

Palette de couleurs

Si vous avez identifié une couleur que vous aimeriez utiliser sur la pochette de votre album, vous pourriez également décider de vous arrêter là. Après tout, si cela a marché pour les Beatles avec le White Album, ça pourrait marcher pour vous aussi ! Mais si vous n’êtes pas tenté par le style minimaliste ou monochrome, ça se complique. Heureusement, la théorie des couleurs permet d’identifier les couleurs qui complimenteront le mieux la première couleur que vous avez choisie.

Monochromatique signifie que vous n’utilisez qu’une seule couleur. Mais rien ne vous empêche de jouer sur les différents tons d’une seule et même couleur pour donner plus de profondeur à votre design. Les designs monochromes évoquent grandement la simplicité et le minimalisme. Vous pouvez jouer là-dessus pour créer une certaine ambiance, ou pour simplement laisser la musique parler d’elle-même. C’est un choix audacieux qui pourrait tout à fait faire son petit effet.

complementary color scheme
analogous color scheme
triadic color scheme

Vous connaissez probablement déjà le cercle chromatique. C’est un très bon outil pour trouver les couleurs qui se marient bien ensemble. En ce qui concerne les couleurs complémentaires, elles se trouvent diamétralement opposées sur le cercle chromatique. Par exemple, le jaune et le violet sont deux couleurs complémentaires. Les couleurs complémentaires font ressortir les meilleurs attributs de chacune des couleurs en question, et créent un certain dynamisme.

Vous pouvez également opter pour des couleurs analogues, soit des couleurs qui se situent à côté les unes des autres sur le cercle. Elles permettent de donner davantage de profondeur en comparaison aux designs monochromatiques, tout en étant très proches les unes des autres. Elles ne sauteront donc pas autant aux yeux que des couleurs complémentaires.

Enfin, vous pouvez opter pour des couleurs triadiques, équidistantes les unes des autres sur le cercle chromatique. Ces couleurs ont tendance à être plus stimulantes que les couleurs analogues, mais leurs influences respectives pourraient porter à confusion, en ce qui concerne la psychologie des couleurs.

Foes album cover
Design de pochette d’album avec des couleurs flashy réalisé par JETARTS

En plus des palettes de couleurs mentionnées ci-dessus, les groupes et musiciens solos pourront s’intéresser aux couleurs anachroniques. Au lieu d’opter pour des couleurs qui se marient bien les unes aux autres, vous pouvez choisir une combinaison de couleurs qui évoque un autre sentiment que celui de l’harmonie. Par exemple, le non-conformisme, le psychédélique, ou même le choc. Regardez les couleurs contrastantes utilisées pour la pochette de l’album des Foes, réalisée par JETARTS ; aucun doute, ce design crée bien un certain « choc ». Bien sûr, reprenez vos notes concernant votre identité, et réfléchissez à ce que vous souhaitez que votre public ressente en écoutant votre musique, et choisissez vos couleurs en fonction de cela.

Typographie

Risk It All album cover
Cette pochette d’album réalisée par Syarief, contient des polices sans empattements
Artistic album cover for Sunlight Dancer
Cette pochette d’album réalisée par ichnjisan , contient une police scripte
Album cover design for Live Again
Pochette d’album contenant une police à empattement, réalisée par ASEEL

Tout comme les couleurs, les polices de caractères peuvent vous aider à communiquer la personnalité de votre marque. Il est également important de réfléchir à l’endroit où vous placerez vos différentes polices (le titre de l’album, le nom du groupe, le titre des morceaux, et même le texte à l’intérieur de la pochette).

Les polices à empattements (c’est-à-dire dont les caractères comportent des petites « pattes ») sont les polices les plus classiques. Elles sont perçues comme étant sérieuses et traditionnelles. Times New Roman et Cambria sont des exemples polices à empattements très connues. Les polices à empattements conviendront très bien à la musique classique, acoustique ou aux opéras.

Les polices sans empattements (donc dont les caractères ne contiennent pas de petites « pattes »), comme Helvetica et Arial, sont souvent perçues comme étant plus modernes et minimalistes. Elles conviendront à un large éventail de type de musique, y compris la musique électronique et le rock indépendant. En d’autres termes, c’est un excellent choix pour les musiques modernes.

Diamond morning album cover design
Cette pochette d’album contient des polices sans-serif et scriptes. Design réalisé par Rudzate

Les polices scriptes sont des polices calligraphiées qui rappellent l’écriture manuscrite. Elles sont plus ou moins formelles, en fonction de la police en question, et peuvent donc être utilisées pour évoquer une grande variété d’émotions. Ainsi, elles sont utilisées pour des styles de musique très différents les uns des autres : rock alternatif, pop, etc.

Comme leur nom le suggère, les polices décoratives sont… décoratives. On en trouve souvent sur les couvertures de livres et sur les panneaux. Tout comme les polices scriptes, elles varient énormément d’une police à une autre. Les polices gothiques sont généralement utilisées pour les albums de heavy métal, tandis qu’une police « chewing gum » pourra être utilisée pour de la musique pour enfants.

Vu que vous serez amené à placer du texte à différents endroits de votre pochette, vous pouvez tout à fait utiliser plusieurs polices différentes. Par exemple, vous pourriez opter pour une police script ou une police décorative sur le devant de votre pochette pour le titre de votre album et le nom de votre groupe, mais choisir une police plus lisible pour le titre des morceaux ainsi que les informations techniques. La typographie sur le devant de l’album peut être artistique et fantaisiste, tandis que le derrière de votre pochette devra être davantage lisible.

Imagerie et style

Dorian album cover
Cette pochette d’album pour DORIAN réalisée par subsistudios est principalement constituée d’un portrait d’enfance
Spoken Word album cover
Un design minimaliste qui repose essentiellement sur la couleur et une image graphique simple, pour cette pochette réalisée par Creative Spirit ®
Cael Da Dian album cover
Cette pochette d’album réalisée par JETARTS , se sert de couleurs vives pour créer un portrait graphique de l’artiste

Après les couleurs et la typographie, passons aux images. C’est un élément important commun à toutes les pochettes d’albums. Les musiciens ont pour habitude d’utiliser des photos, principalement du groupe ou de l’artiste en question. Mais ne vous limitez pas à cela, tout est possible : design abstrait, illustration, collage…

Nous avons parlé un peu de la psychologie des couleurs, nous allons maintenant parler de la psychologie des images. Les portraits, qu’ils soient peints ou dessinés, ont tendance à sauter davantage aux yeux par rapport aux autres images. Donc si vous essayez d’attirer l’attention du public, optez pour un portrait. Cela (ainsi que les bonnes couleurs et les bonnes polices) vous aidera à vous faire remarquer. Les visages communiquent également des émotions, ce qui aura là aussi un effet sur les émotions ressenties par votre public. Servez-vous-en pour faire passer l’émotion que vous voulez transmettre à votre public.

Petite note importante : si vous décidez d’utiliser une photo ou une illustration, assurez-vous de bien avoir légalement le droit de les utiliser !

Toutes les images qui sont utilisées sur la pochette de votre album doivent être en rapport avec l’album lui-même. Choisissez-les donc bien. Un paysage réalisé à l’aquarelle fera probablement plus penser à de la musique instrumentale qu’à de la musique électronique. Aussi, si vous décidez de ne pas utiliser d’images dans votre design, ce doit être un choix délibéré et dans un but précis, et non pas parce que vous n’avez rien trouvé à votre goût.

Minimalist album cover for The Alleycats
Design de pochette d’album réalisé par Edina

Opter pour un design minimaliste peut également être une manière de se démarquer. Cela permet de focaliser l’attention du public sur la musique de l’album, et non pas sur son design. Sachez toutefois que c’est un style à la mode. Il vous faudra donc trouver un moyen d’être original, par exemple en optant pour un design monochrome et une typographie colorée et non pas blanche.

Ci-dessus, Creative Spirit est parti d’une image toute simple d’un micro vintage et l’a traité avec un rose saumon sur un fond vert menthe. Bien que le design soit indéniablement minimaliste, le choix des couleurs rend ce design original et audacieux, tout en conservant un certain équilibre. À droite, Edina joue sur le titre de l’album From Scratch (« scratch » signifie « égratignure » en anglais), pour créer un superbe design minimaliste.

Le style général de votre pochette est fait d’une combinaison de couleur, d’images et de typographies. Ces trois éléments doivent se marier les uns avec les autres pour créer l’effet désiré. Reprenez vos notes sur votre identité et sur vos sources d’inspirations, et assurez-vous que votre design est bien en lien avec vos réflexions.

Détails

Spielbinder album cover
Design de pochette d’album pour Michael Shrieve réalisé par Creative Spirit ®

Il est facile de se laisser emporter par le design en réalisant la pochette de son album, tout simplement parce que c’est la partie la plus plaisante et amusante du processus ! Mais une fois redescendu de votre petit nuage de créativité, vérifiez bien que tous les éléments dont vous avez besoin sur votre pochette sont bien présents.

1. Nom du groupe et titre de l’album

Vous n’êtes pas obligé d’inclure le nom de votre groupe ou même le titre de l’album sur la couverture. En revanche, ces informations doivent absolument figurer sur la tranche. Parfois, le nom du groupe et le titre de l’album sont au centre du design. Dans ce cas, assurez-vous que le nom ressorte bien. De nombreux designs omettent le nom du groupe et le titre de l’album, car nous écoutons de plus en plus de musique en ligne, où ces informations sont indiquées en dessous des pochettes. Donc si les images ont une place importante dans votre design, vous pouvez tout à fait faire de la place en omettant ces informations-là. C’est une excellente option pour les albums numériques.

2. Liste des morceaux

Spielbinder album cover from all sides
Ce design pour Michael Shrieve réalisé par Creative Spirit ® toutes les faces de l’album, et non pas seulement la couverture

La liste des morceaux de l’album doit figurer au dos de votre pochette. Bien que la typographie puisse être différente ici, par rapport au reste du design, la police que vous choisirez doit être lisible et correspondre à votre style.

3. Licence et informations légales

Assurez-vous d’avoir de la place au dos ou à l’intérieur de votre pochette pour mettre toutes les informations légales nécessaires et/ou obligatoires.

4. Le piège d’internet

Résistez à l’envie de mettre les icônes des réseaux sociaux sur lesquels vous êtes présents sur votre pochette. Si Twitter, Instagram et Facebook sont pour ainsi dire entièrement démocratisés de nos jours, personne ne sait ce qu’il en sera dans 5, 10 ou même 20 ans. En mettant les icônes des réseaux sur lesquels vous êtes, vous « datez » automatiquement votre album. Vous pouvez en revanche ajouter l’adresse internet de votre groupe au dos ou à l’intérieur de votre pochette.

5. L’intérieur

Bien que l’on ne pense pas immédiatement à l’intérieur de la pochette comme faisant partie du design de son album, il s’agit tout de même d’un élément important à ne pas oublier. L’intérieur de votre pochette doit être une continuité de la partie la plus visible de votre pochette. Utilisez des polices similaires pour les paroles de vos chansons et pour les informations concernant le groupe, et choisissez une palette de couleurs qui renforcera le message général de votre design.

Voyez les choses en grand… mais aussi en petit

Sunflares album cover
Cette pochette d’album réalisée par Maria Stoian est reconnaissable au format miniature, mais est aussi superbe en grand format

On ne réalise pas une pochette d’album en 2017 comme on le faisait en 1977 ! Il est essentiel de penser aux différents formats dans lesquels votre design sera utilisé : les vinyles, les CD, et les aperçus des plateformes numériques (iTunes, Spotify, Pandora…) ont tous des tailles différentes. Votre public ne doit jamais avoir à plisser des yeux pour voir (et comprendre) votre design.

Le  choix du bon designer

Maintenant que vous avez réfléchi à l’identité de votre groupe et que vous avez défini le style recherché pour le design de votre pochette, vous êtes enfin prêt à contacter un graphiste ! N’ayez pas peur de confier le design de votre pochette à quelqu’un d’autre. Non seulement les graphistes professionnels possèdent toutes les connaissances et l’expérience nécessaires à la réalisation d’illustrations et de designs, mais ils savent également comment traduire vos idées en images de la meilleure manière possible. Un graphiste professionnel pourra vous dire ce qu’il est possible de faire, ce qui donnera les meilleurs résultats, et ce qui sera le plus efficace. Gardez vos talents DIY de graphistes pour vos cartes de vœux de fin d’année et confiez le design de la pochette de votre album à un pro.

Stargroves album cover
Pochette d’album professionnelle réalisée par le designer de Niveau Expert Asael Varas 

Il est essentiel, pour vous autant que pour votre designer, que vous communiquiez clairement ce dont vous avez besoin. Cela permettra à votre graphiste de matérialiser vos idées avec justesse.

Si votre designer potentiel a l’air d’être plus intéressé par son design que par vos besoins, c’est mauvais signe. S’il est, certes, utile d’avoir l’avis d’un professionnel par rapport à vos idées de design, il est important que vous ne vous laissiez pas emporter jusqu’à oublier ce que vous essayez de communiquer avec votre musique et par extension, avec votre design. Collaborez avec votre graphiste pour créer un design qui vous satisfera.

L’originalité est un élément important. Bien que vous fournirez à votre graphiste un échantillon des designs qui vous plaisent, il est néanmoins essentiel que votre design à vous se démarque des autres. Soyez ouvert aux suggestions et laissez à votre graphiste la liberté de s’inspirer de ce que vous lui donnerez tout en créant quelque chose de nouveau.

Lancer un concours de design est l’une des meilleures façons d’obtenir un bon design qui vous plaira, car vous recevrez plusieurs options (et pourrez échanger avec tous les graphistes participants) avant de devoir choisir le design final.

Et ensuite ?

Une fois que vous aurez fini le design de votre pochette, vous pourrez enfin sortir votre album et épater tous vos fans. Dans la vraie vie comme sur internet, un beau design vous aidera à séduire de nouveaux publics !

Vous êtes à la recherche d'une couverture d'album professionnelle qui aille avec votre musique ?
Commencez votre concours de design de pochette d'album dès aujourd'hui !